Ristorante Locanda La Favorita

C’est dans un coin charmant de la vallée de la Nervia, entouré d’oliviers, de mimosas et d’herbes aromatiques, que vous pourrez déjeuner en extérieur sur la terrasse panoramique durant les beaux jours. Les pièces intérieures sont décorées de fresques représentant herbes et fleurs, ainsi que d’une photo d’Apricale, telle que celle que l’on peut apprécier depuis les grandes fenêtres, réchauffées l’hiver par la grande cheminée. Une salle est dédiée aux personnages de contes et décorée spécialement pour les enfants. Le menu proposé à 35 € comprend des spécialités de la cuisine de l’arrière-pays. On commence ainsi avec les entrées, allant des typiques barbagiuai, des ravioli frits farcis de courge, riz et fromage, à la tourte verte, en passant par la sardenaira (sorte de focaccia ou de pizza sans fromage) et les légumes farcis. Ne ratez pas les ravioli de bourrache, sans accompagnement ou avec un simple filet d’huile d’olive Evo, faits main tout comme les délicieuses tagliatelle au vin rouge, pâte d’olives, farine et œufs, servies avec une sauce ragù ou tomate. Le deuxième plat est composé de viande grillée ou en tranches, d’agneau ou de saucisse, accompagnée de légumes de saison du potager. Le dessert est un spectacle à ne pas manquer: le sabayon monté à la main dans une casserole en cuivre est directement servi à table. Il a la couleur de l’or, un parfum enivrant, et est accompagné de pansarole, typiques d’Apricale. Vins locaux proposés et accueil toujours chaleureux et aimable. Dans l’auberge se trouvent également six belles chambres où vous aurez la possibilité de passer la nuit.

SURF

Ouvert en 2021 sur le quai du port d’Oneglia, l’une des plus belles zones de la ville, cet établissement a rapidement conquis une clientèle conséquente. À la barre, le barman Andrea et le chef Ivan, deux amis qui, après d’importantes expériences internationales, se sont lancés dans cette nouvelle aventure. Nous trouvons ici apéritifs et cocktails réinventés par Andrea en utilisant les saveurs et les parfums du Ponant ligure, à l’image du délicieux Ineja Smash au basilic et vermentino. Le restaurant a deux types de service: au déjeuner, un service de restauration plus rapide et léger, sans pour autant renoncer aux plaisirs de la table avec la focaccia et le panini gourmet, le brandacujun en version toast ou le panini au pot-au-feu à la piémontaise (prix allant de 10 à 20€). Le soir, de savoureux plats de viande et de poisson grâce à l’utilisation d’un four-grill espagnol permettant de rôtir, griller et fumer. Tout est préparé sans aucune fumée à la vue du client, lequel s’émeut de pouvoir «manger en cuisine». Excellent rapport entre la très haute qualité, obtenue grâce à des produits d’excellence, et les prix allant de 15 à 30€. L’espace intérieur compte une vingtaine de places, sans compter la terrasse en extérieur. Le service est attentif et l’accueil soigné. Aucun détail n’est négligé, de la décoration à la présentation des cocktails, en passant par la musique de fond et le design sympathique du logo.

Senese

Bien qu’il soit encore jeune, le Napolitain Giovanni Senese possède déjà une grande expérience dans l’art de la pizza et plus généralement dans l’immense monde de la farine et des pâtes à pain. Après avoir travaillé tout autour du monde, il s’est installé à Sanremo et a ouvert en 2020 son établissement moderne et chaleureux à quelques pas de la piste cyclable et du bord de mer. C’est ici qu’il propose ses créations, époustouflantes de par leurs saveurs et leurs présentations. L’attention portée aux matières premières est particulièrement grande. Par ailleurs, il cultive lui-même les légumes et plantes aromatiques dans son potager synergique. Il faut absolument goûter les pizzas spéciales comme «La mia Orto Sinergico» (14 €) qui suit le rythme des saisons, « Il carciofo incontra il cacio et il pepe » (18 €) ou la « Barbaresca » et son velouté de pommes de terre violettes et aloyau de chianina (16,50 €). Pour les amateurs de saveurs traditionnelles, il est possible de se porter sur les classiques de la tradition napolitaine (à partir de 5,50 €). L’offre est large et ne se limite pas aux pizzas, puisqu’on peut en effet goûter les merveilleux sfizi napolitains, de la friture pour tous les goûts et très appétissante, ou encore le cône du pizzaiolo, pizza farcie selon l’imagination de Giovanni. Les premiers et deuxièmes plats ne manquent pas à l’appel, ni de créativité. Et pour finir, vous aurez le choix entre différents desserts typiques tels que le baba au rhum, classique ou à la crème, la pastiera, ou les gâteaux à la crème de citron. La carte des huiles d’olive vierges extra est également intéressante. Bonne sélection de bières artisanales et de vins, avec une préférence pour les productions ligures.

Kilo Pinseria

Sur le front de mer de Colombo, le chef Jacopo Chieppa avec les jeunes collaborateurs a ouvert ce nouveau restaurant qui a été rénové avec beaucoup d’attention et qui est accueillant, jeune et informel. La cuisine entretient un équilibre parfait entre tradition et modernité: à côté de plats gastronomiques et d’une excellente pizza traditionnelle, elle offre la nouveauté de la « pina ». La pizza et le pina sont deux produits similaires mais très différents. Ce qui les différencie, ce sont notamment la forme, les ingrédients utilisés et les méthodes de préparation. Dans la salle à manger Melania, la femme de Jacopo, travaille avec gentillesse et professionnalisme, qui vous aidera à trouver votre chemin dans le choix: entre les pizzas « Tradition » (entre 6 € et 8,5 €) comme les classiques Marinara, Margherita, Diavola, Napoli et Vegetarian ; les « Modernes » (entre 9 et 12 €) comme la « Ligure » au pesto de mozzarella, prescinseua, pignons et pommes de terre ou « È Cozza, ma buona » à la mozzarella, crème de moules, tomates confites; les contemporains au prix de 14 €, on trouve «Kà Crudo» avec kaki frais, gorgonzola épicé et jambon San Daniele; le «Baccalà» aux épinards, échalote et morue et le «Piemonte» au poireau de Cervere, fromage Raschera et saucisse Bra. Les plats rapides sont des plats uniques tels que le tartare de viande, la réglisse et la mayonnaise de soja, la salade mixte et crumble, l’oeuf de riz croustillant, le gorgonzola et café crème de potiron et veau sauce au thon (entre 9 € et 14 €).

Paolo e Barbara

Paolo Masieri se définit comme le «cuisinier-agriculteur» car ce qu’on goûte dans son restaurant, des légumes aux fruits, en passant par l’huile et les œufs, provient presque exclusivement des potagers de Castelvittorio et Ospedaletti dont le chef s’occupe personnellement. Chaque ingrédient est sélectionné en fonction de la qualité et de la saison, préparé de manière irréprochable et créative avec le résultat d’offrir un parcours gustatif passionnant et exquis. Dans les différents menus proposés, comme les suggestions d’automne, qui varient avec chaque saison, à 110€, et celui du potager et de la mer, qui change chaque mois, à 78€, vous avez la possibilité de déguster des plats comme la crème de potiron et de gingembre aux crevettes gobbetti marinées et à la truffe noire scorzone, la boule de viande à l’huile cuite à l’ail confit, le parmantier de pommes de terre de l’ancienne variété, la crevette de Sanremo cuite à la vapeur avec du sel, des algues, du chou pakchoi et de la mandarine, le plin de préboggion, des palourdes de rasoir, une infusion d’ail, persil et citron vert, SpaghettOro Verrigni avec notre bottarga et palourdes, dans une exaltation de saveurs qui fusionnent tout en conservant la personnalité de chacun. La prestigieuse étoile Michelin qui reconnaît depuis 30 ans le grand professionnalisme de Paolo Masieri, qui transmet ses connaissances à son fils Lorenzo qui perpétuera la tradition, est plus que méritée. Le restaurant est situé dans la rue centrale de la ville, dans deux salles confortables et élégantes, avec un mobilier très soigné, l’accueil est garanti par Barbara, qui vous aidera avec gentillesse et professionnalisme dans le choix des plats et des vins à combiner avec les menus.

Ristorante Moisello

Dans le fond de la vallée de la vallée d’Arroscia, Ranzo est très vert avec la culture des oliviers et des vignes. Le restaurant a une tradition ancienne que deux frères, Ludovico dans la cuisine et Federico dans la salle à manger, ont repris pendant environ trois ans. La cuisine est basée sur des produits locaux et sur la saisonnalité. Dans la salle à manger, Federico accueille les clients avec grâce et gentillesse et toujours prêt à “raconter” les plats avec le sourire. L’environnement est élégant et moderne, très agréable et bien meublé. Dans le menu à la carte on retrouve les apéritifs, pour déguster les morceaux de légumes, à base d’herbes de saison, moelleux et savoureux, avec sauce tomate aux olives Taggiasca, le top génois à la panissa frite et sauce verte, le pâté de sanglier ou le carpaccio de poulpe (de 8 à 9€). Raviolis maison, aux pignons de pin et au thym ou à la sauce braisée (10€) ou aux gnocchis aux marrons avec citrouille et fromage fontina (9€) et Zemin de pois chiches aux steaks de porc (8€). La vraie spécialité de la maison est le lapin aux olives et au Pigato abondant, selon la recette de la grand-mère, vraiment délicieux (10 euro), ou all’Ormeasco braisé à la polenta croustillante (15€) ou les crevettes originales en croûte de noix de coco (14€). Excellents desserts maison (7€). Bon choix de vins locaux et plus encore.

Agriturismo Rio Rocca

Un endroit accueillant avec deux salles et trente places. Ameublement rustique et agréable avec un beau poêle et un vitrail qui cache la cuisine. Sur les murs sont exposés des produits tels que des conserves, des légumes marinés à l’huile et marinés au vinaigre, de l’huile et du vin, qui peuvent être achetés, même lorsque le restaurant est fermé, en appelant au téléphone Donatello, le propriétaire qui, avec beaucoup de sympathie et de disponibilité, transmettra sa grande passion pour la terre  : poivrons, tomates, courgettes, fruits pour les confitures nombreuses et différentes, olives et raisins, et, toujours présent dans son jardin, l’oignon égyptien, désormais incontournable en Ligurie occidentale et pas seulement. Dans la cuisine, sa femme prépare inlassablement une cuisine traditionnelle ligurienne avec des produits fermiers. Donc des plats préparés uniquement avec des produits naturels, frais et au km 0, cuisinés avec simplicité et passion et qui ravissent par leur authenticité et leur saveur. Le menu complet (nous le recommandons) à 30€ comprend 4 hors-d’œuvre, 2 entrées, 2 plats principaux et dessert, et les repas peuvent être limités aux entrées ou plats principaux, à 22 ou 25€. Ne manquez pas la farinata avec l’oignon égyptien, le frisceu, les raviolis et les gnocchis, et le lapin ligurien omniprésent. Pour finir les desserts maison, et les vins locaux dont un vin rouge avec Ormeasco et Rossese produits par Donatello.

Osteria Cian de Bia’

Dans le petit village de Badalucco, monter quelques marches dans une belle maison en pierre se trouve cette intime et très accueillant. Avec cheminée et les murs en pierre, le mobilier en bois crée l’idée d’une atmosphère confortable et conviviale. La cuisine est, des plats traditionnels locaux cuisinés avec sagesse ancienne, celles qui sont proposées dans “le menu précédent”. Vous mangez comme dans les jours de fête et 5 entrées « vrai », salade russe, salade de haricots blancs de Badalucco, le brandacujun, le « frandura » plat typique du village voisin de Montalto, de veau avec sauce au thon, crêpes légumes. Les deux premiers, les raviolis farcis inévitables avec des herbes et des nouilles, si vous êtes chanceux, aux écrevisses. Parmi ces derniers, le lapin ligure, escargots et stockfish qui est le protagoniste d’un célèbre festival en Septembre. Délicieux bonbons crème caramel de la région de focaccia douce typique. La plupart des produits utilisés dans la cuisine proviennent de la ferme familiale appelée « Cian de Bia », qui signifie “la terre d’un plan Biagio », le grand-père des propriétaires, Ivo et Franca, qui produisent aussi une excellente huile evo. Prix ??menu fixe à 30 euros, à l’exclusion du vin. Great value for money, livre recommandé.

Ristorante La Farina del Mio Sacco

Dans le restaurant du chef de cuisine Michele Ottonello, vous pourrez déguster des produits authentiques cultivés dans le potager de la famille ou les champignons, les herbes spontanées, cueillis par son père, Fernando. Toujours souriants et disponibles, ils rendent l’endroit simple et confortable, une ambiance familiale et accueillante, où vous pouvez revenir volontiers. Ouvert uniquement sur réservation, le week-end il propose des dîners à thème, avec des truffes, des champignons, du stockfish, des artichauts et autres produits de saison. Le menu moyen à 30 euros est très riche : des amuse-gueules tels que l’œuf de caille à la truffe, les champignons en salade aux artichauts, les frittella aux herbes sauvages, les mousses à la ricotta, et bien d’autres, parmi les entrées, les pâtes faitesmaison comme des tagliatelles et des crêpes ou des risottos et de délicieuses soupes, très bonne celle aux citrouilles et champignons noirs « trombette dei morti » ; les plats principaux comprennent les soirées à thème avec le lapin à la ligure, la viande bouillie, la bagna cauda, ??le stockfish et des plats exquis dédiés aux végétariens. On termine toujours par un trio de desserts faits maison comme les délicieuses tartelettes à la confiture que Fernando prépare et offre aux clients dans de délicieux mini-pots. Inclus dans le prix le vin de la maison, café et digestif, toujours produits par le restaurant. Excellent rapport qualité prix.

Ristorante Santo Spirito

Dans la vallée Argentina, à environ 400 mètres, entouré de verdure et des étangs que les torrents Argentina et Corte forment dans leur chemin, avec la possibilité de promenades et excursions adaptées aux familles et aux randonneurs plus expérimentés, nous trouvons l’hôtel-restaurant Santo Spirito, une institution, qui depuis plus de cent ans, propose des plats cuisinés avec des recettes anciennes et en utilisant des produits authentiques et des excellences locales. Une gestion familiale attentionnée crée une ambiance accueillante ; dans la salle plusieurs vestiges et objets du passé, avec de vieilles photos et documents. Les plats sont traditionnels, ceux préparés à la maison par les grands-mères, et rappellent les saveurs du passé. Nous trouvons des soupes aux pois chiches et aux divers légumes, des tagliatelles faites à la main ou des pâtes fraîches avec de la farine de châtaigne, comme des « colpi di dito » ou des carrés à assaisonner de « bruzzo », la ricotta de brebis savoureuse. Parmi les plats, chèvre avec des haricots, les escargots à la Molinese, sanglier mijoté. Délicieux desserts faits maison tels que pouding aux œufs et gâteau aux marrons, préparé à l’ancienne. Les légumes sont produits presque exclusivement sur la ferme familiale, grâce au grand-père Augusto. La carte des vins comprend l’Ormeasco produit par l’entreprise familiale, ainsi que d’excellentes bouteilles de vins piémontais. Le prix des menus varie de 20 euros à 35 euros.