Ristorante Locanda La Favorita

C’est dans un coin charmant de la vallée de la Nervia, entouré d’oliviers, de mimosas et d’herbes aromatiques, que vous pourrez déjeuner en extérieur sur la terrasse panoramique durant les beaux jours. Les pièces intérieures sont décorées de fresques représentant herbes et fleurs, ainsi que d’une photo d’Apricale, telle que celle que l’on peut apprécier depuis les grandes fenêtres, réchauffées l’hiver par la grande cheminée. Une salle est dédiée aux personnages de contes et décorée spécialement pour les enfants. Le menu proposé à 35 € comprend des spécialités de la cuisine de l’arrière-pays. On commence ainsi avec les entrées, allant des typiques barbagiuai, des ravioli frits farcis de courge, riz et fromage, à la tourte verte, en passant par la sardenaira (sorte de focaccia ou de pizza sans fromage) et les légumes farcis. Ne ratez pas les ravioli de bourrache, sans accompagnement ou avec un simple filet d’huile d’olive Evo, faits main tout comme les délicieuses tagliatelle au vin rouge, pâte d’olives, farine et œufs, servies avec une sauce ragù ou tomate. Le deuxième plat est composé de viande grillée ou en tranches, d’agneau ou de saucisse, accompagnée de légumes de saison du potager. Le dessert est un spectacle à ne pas manquer: le sabayon monté à la main dans une casserole en cuivre est directement servi à table. Il a la couleur de l’or, un parfum enivrant, et est accompagné de pansarole, typiques d’Apricale. Vins locaux proposés et accueil toujours chaleureux et aimable. Dans l’auberge se trouvent également six belles chambres où vous aurez la possibilité de passer la nuit.

SURF

Ouvert en 2021 sur le quai du port d’Oneglia, l’une des plus belles zones de la ville, cet établissement a rapidement conquis une clientèle conséquente. À la barre, le barman Andrea et le chef Ivan, deux amis qui, après d’importantes expériences internationales, se sont lancés dans cette nouvelle aventure. Nous trouvons ici apéritifs et cocktails réinventés par Andrea en utilisant les saveurs et les parfums du Ponant ligure, à l’image du délicieux Ineja Smash au basilic et vermentino. Le restaurant a deux types de service: au déjeuner, un service de restauration plus rapide et léger, sans pour autant renoncer aux plaisirs de la table avec la focaccia et le panini gourmet, le brandacujun en version toast ou le panini au pot-au-feu à la piémontaise (prix allant de 10 à 20€). Le soir, de savoureux plats de viande et de poisson grâce à l’utilisation d’un four-grill espagnol permettant de rôtir, griller et fumer. Tout est préparé sans aucune fumée à la vue du client, lequel s’émeut de pouvoir «manger en cuisine». Excellent rapport entre la très haute qualité, obtenue grâce à des produits d’excellence, et les prix allant de 15 à 30€. L’espace intérieur compte une vingtaine de places, sans compter la terrasse en extérieur. Le service est attentif et l’accueil soigné. Aucun détail n’est négligé, de la décoration à la présentation des cocktails, en passant par la musique de fond et le design sympathique du logo.

Hotel Ristorante Le Betulle

Sur la route entre Bra et Alba se trouve dans un bâtiment moderne un hôtel-restaurant géré depuis plus de 30 ans par la famille Destefanis. Le restaurant est divisé en deux parties: une première se présente sous la forme d’un bistro, tandis que l’autre sous celle d’une salle de restaurant prévue pour les cérémonies et les banquets. Le propriétaire Paolo vous accueille toujours avec le sourire et vous accompagne dans le choix des plats et des vins de sa cave, celle-ci faisant la part belle au terroir. L’été, il est possible de manger sur la terrasse. Il existe divers menus: le plus simple est proposé à 10 € pour une «pause-déjeuner au travail»; le «touristique» à 20€ comprend deux entrées, premier plat, deuxième plat et dessert avec pain, eau et café inclus mais sans vin; plus riche, le menu «dégustation» à 35 €. À la carte, le choix est ample avec des plats typiques du terroir. Parmi les entrées, on retrouve la salade russe, la viande crue battue au couteau et le veau sauce au thon dans sa version traditionnelle cuite au four, sans oublier les petites omelettes aux poireaux de Cervere, les petits fromages de Langa à la pistache ou la Robiola présentée sur son lit de noisettes. Les pâtes faites main constituent la fierté de l’établissement: ravioli, gnocchi, panzerotti et tajarin. En deuxième plat sont proposés entre autres le bœuf braisé au Barolo, le lapin et l’agneau. En saison, on retrouve champignons, truffes et escargots de la ville voisine de Cherasco. Sont souvent proposées des soirées à thème avec bagna cauda, grand mix de fritures, pot-au-feu ou à la financière. Les fromages de production locale sont très bons et les desserts excellents.

Senese

Bien qu’il soit encore jeune, le Napolitain Giovanni Senese possède déjà une grande expérience dans l’art de la pizza et plus généralement dans l’immense monde de la farine et des pâtes à pain. Après avoir travaillé tout autour du monde, il s’est installé à Sanremo et a ouvert en 2020 son établissement moderne et chaleureux à quelques pas de la piste cyclable et du bord de mer. C’est ici qu’il propose ses créations, époustouflantes de par leurs saveurs et leurs présentations. L’attention portée aux matières premières est particulièrement grande. Par ailleurs, il cultive lui-même les légumes et plantes aromatiques dans son potager synergique. Il faut absolument goûter les pizzas spéciales comme «La mia Orto Sinergico» (14 €) qui suit le rythme des saisons, « Il carciofo incontra il cacio et il pepe » (18 €) ou la « Barbaresca » et son velouté de pommes de terre violettes et aloyau de chianina (16,50 €). Pour les amateurs de saveurs traditionnelles, il est possible de se porter sur les classiques de la tradition napolitaine (à partir de 5,50 €). L’offre est large et ne se limite pas aux pizzas, puisqu’on peut en effet goûter les merveilleux sfizi napolitains, de la friture pour tous les goûts et très appétissante, ou encore le cône du pizzaiolo, pizza farcie selon l’imagination de Giovanni. Les premiers et deuxièmes plats ne manquent pas à l’appel, ni de créativité. Et pour finir, vous aurez le choix entre différents desserts typiques tels que le baba au rhum, classique ou à la crème, la pastiera, ou les gâteaux à la crème de citron. La carte des huiles d’olive vierges extra est également intéressante. Bonne sélection de bières artisanales et de vins, avec une préférence pour les productions ligures.

Ristorante Malò

Nous nous trouvons dans l’Alto Monferrato, au milieu de collines offrant un fascinant panorama sur les Alpes et de nombreux plats traditionnels et autres produits typiques, parmi lesquels un saucisson fantastique, le filetto baciato. En cuisine opère avec soin et savoir-faire Cinzia, tandis que la salle est gérée par son sympathique mari Enrico. Amoureux du village et des traditions locales, ils ont rouvert un restaurant de longue tradition. Les clients sont accueillis dans une grande salle au sol en marbre noir et blanc, munie de fenêtres avec vue sur les bois et les montagnes. Aux murs, photos et documents de familles témoignent de la longue histoire de l’établissement. De nombreuses bouteilles de vins du terroir sont disposées à la vue de toutes et de tous, celles-ci étant disponibles à la carte avec une honnête marge. La cuisine propose des hors-d’œuvre intéressants comme la terrine de pot-au-feu, la viande battue au couteau et truffe noire, ou le flan de légumes et tomme d’alpage. Les pâtes fraîches sont faites maison, à l’image des tagliatelle et des traditionnels plin aux trois viandes. En deuxième plat, on retrouve le pot-au-feu, le mix de fritures à la piémontaise et du gibier. Grand choix de charcuterie et de fromages provenant de fournisseurs de la zone, et desserts créatifs. Le menu suit le rythme des saisons, tradition et saisonnalité étant interprétées avec inventivité par la cheffe. Les portions sont généreuses, avec un excellent rapport qualité-prix. Pour un repas, l’addition oscille entre 40 et 50 €.

Kilo Pinseria

Sur le front de mer de Colombo, le chef Jacopo Chieppa avec les jeunes collaborateurs a ouvert ce nouveau restaurant qui a été rénové avec beaucoup d’attention et qui est accueillant, jeune et informel. La cuisine entretient un équilibre parfait entre tradition et modernité: à côté de plats gastronomiques et d’une excellente pizza traditionnelle, elle offre la nouveauté de la « pina ». La pizza et le pina sont deux produits similaires mais très différents. Ce qui les différencie, ce sont notamment la forme, les ingrédients utilisés et les méthodes de préparation. Dans la salle à manger Melania, la femme de Jacopo, travaille avec gentillesse et professionnalisme, qui vous aidera à trouver votre chemin dans le choix: entre les pizzas « Tradition » (entre 6 € et 8,5 €) comme les classiques Marinara, Margherita, Diavola, Napoli et Vegetarian ; les « Modernes » (entre 9 et 12 €) comme la « Ligure » au pesto de mozzarella, prescinseua, pignons et pommes de terre ou « È Cozza, ma buona » à la mozzarella, crème de moules, tomates confites; les contemporains au prix de 14 €, on trouve «Kà Crudo» avec kaki frais, gorgonzola épicé et jambon San Daniele; le «Baccalà» aux épinards, échalote et morue et le «Piemonte» au poireau de Cervere, fromage Raschera et saucisse Bra. Les plats rapides sont des plats uniques tels que le tartare de viande, la réglisse et la mayonnaise de soja, la salade mixte et crumble, l’oeuf de riz croustillant, le gorgonzola et café crème de potiron et veau sauce au thon (entre 9 € et 14 €).

Ristorante i 5 Sensi

New entry de ce restaurant jeune et dynamique dont les gérants: trois frères préparés et passionnés, assistés de leur mère, qui ont inauguré en mars 2017 ce restaurant situé dans le centre historique de Cuneo, un milieu moderne et lumineux, informel et accueillant. L’offre de menu répond à tous les besoins: du réduit à 27 euros, avec 1 hors-d’œuvre, 1 entrée, 1 plat et dessert, 30 euros avec l’ajout d’un hors-d’œuvre, et la dégustation plus complète, avec 3 hors-d’œuvre, l’entrée et le plat au choix et le dessert. En ajoutant les boissons, on atteint un excellent rapport qualité-prix. Les préparations sont créatives et originales, cuisinées avec des produits locaux liés à la saison et présentées avec élégance. Par exemple, la pâte filo croustillante aux poires abate et nuancée avec du Porto et de la sauce de gorgonzola dans les hors-d’œuvre, les maltagliati au sarrasin avec du ragoût de lapin sur la crème de poivrons de Carmagnola et les ravioles exquises du Val Varaita dans les entrées, suivies de la queue de veau au vin rosé avec son consommé, et préparations délicates de poisson, pour terminer les excellents desserts, tous rigoureusement de la maison, avec les fruits, aussi exotiques, les puddings et les glaces, l’inévitable gâteau au chocolat, servis avec inspiration et fantaisie. Excellente sélection de fromages servis avec compotes et miel. Très bon service. Bonne sélection de vins, recommandés par le sommelier dans la salle.

Pignatta Rossa Artrattoria

En vous promenant à Albissola Marina, vous pouvez respirer l’Art dans tous les coins, à partir du bord de mer Lungomare degli Artisti aux galeries de sculpteurs et de peintres que nous trouvons dans chaque rue. Dans un carruggio non loin de la mer et de l’Aurelia, ce lieu petit mais enchanteur est situé. Sur les murs, des peintures et des sculptures d’artistes locaux, comme Giacomo, époux de Tiziana, le chef de l’Artrattoria, qui a conçu les tables, en les dédiant à de grands peintres. Une gestion entièrement féminine à la fois dans la salle et dans la cuisine, qui accueille les clients avec le sourire et les conquiert avec les plats exquis et originaux de Tiziana. Le menu change tous les mois car il s’inspire des produits de saison et du poisson frais local. En automne, on commence par le thon tataki à la crème de miel et de betterave, ou la pulpe de citrouille et d’amande ou le calmar poêlé aux légumes de saison (à déguster). Dans les entrées, dégustez la délicieuse carbonara au poisson, spécialité de Tiziana, ou les raviolis au saumon à l’orange et à la ricotta salée. On continue avec les boulettes de morue avec les courgettes ou la soupe de rascasse. Des plats de viande tels que le rôti de bœuf de venaison et le rouleau de lapin aux noisettes et à la polenta taragna sont toujours présents. Excellent choix également dans les desserts maison. La carte des vins est organisée avec des propositions intéressantes de la région et au-delà.

Il Quadrifoglio

Le restaurant à l’extérieur ressemble à une trattoria provinciale classique, mais en entrant dans la très grande salle, accueillis avec chaleur et gentillesse par la propriétaire, vous trouverez des plats insolites et spéciaux au menu: escargots panés aux noisettes sur mousse de poireaux, œuf en cocotte à la truffe blanche, tian d’épinards et chou-fleur à la fondue, salade de poule au parmesan Grana Padano de 50 mois (de 8 à 15€). Dans les entrées, les raviolis de queue de style vaccinara invitant, les délicieux tortelloni aux cèpes, les véroniques (ravioli du plin assaisonné de fondue) sont délicieux, et les cappelletti avec un double serré (10€). Les plats principaux sont tous à déguster à partir de la poitrine de porc croustillante aux pruneaux et de la poitrine de faisan aux châtaignes et champignons (de 10 à 15€). Sont également présents des plats de poissons de mer, de crevettes et de poulpes, très savoureux car cuits à basse température. En saison, il y a toujours des champignons et des truffes, avec des combinaisons et des préparations originales. Pour finir les desserts maison comme le gâteau aux 2 chocolats, les patates douces et les poires, la meringue moelleuse à la crème et le tiramisu classique servis dans de grands verres (6€). Le café est fait avec la moka. De la salle, vous pouvez voir la cuisine ouverte, où son mari, le chef Marco Moraglio travaille avec professionnalisme et compétence. La sortie d’autoroute à proximité favorise également un arrêt pour les personnes de passage.

Da Gin

Nous sommes à Val Pennavaire, une oasis de verdure et de tranquillité, qui mène à une cuisine à base de produits km 0, avec des légumes cultivés dans le potager familial et des herbes cueillies dans la campagne voisine. La carte est strictement saisonnière et accompagnée d’une huile obtenue difficilement des terrasses abruptes qui séparent le restaurant du hameau de Colletta, qui est à juste titre inclus parmi les plus beaux bourgs d’Italie. Le chef porte le nom d’une fleur, Rosa (rose), et est gentille et compétente. Après avoir inséré des plats végétariens et végans dans la cuisine traditionnelle intérieure, elle s’est lancée avec originalité dans la cuisine aux fleurs. Rosa connaît les bons délais de traitement, la bonne quantité de produit à utiliser et les combinaisons appropriées. Vous pouvez choisir des plats à la carte ou le menu dégustation qui varie souvent selon la saison et la disponibilité des produits. Elle organise également souvent des soirées thématiques intéressantes, avec des plats raffinés et légers. Voici quelques suggestions: les asperges violettes à la mayonnaise végane aux violettes ; gnocchis de pommes de terre accompagnés d’un pesto de capucine ; courgettes farcies au calendula et au géranium. Son mari Marino, qui s’occupe de la cave, travaille avec les meilleures sélections de la production ligurienne, est présent dans la salle et dispose également de 8 chambres élégantes et d’un jardin accueillant.